Abonnez-vous à ce module pour un montant de 450,000 F CFA et accéder à tous les documents de son répertoire.

Categories

Catégories connexes


Documents disponibles

L’Acte uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière (AUDCIF) a été adopté par le Conseil des Ministres de l’OHADA le 26 janvier 2017 à Brazzaville (Congo). Cet acte abroge et remplace les dispositions de l’Acte uniforme du 24 mars 2000 portant organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises. Toutefois, les dates d’entrée en vigueur des dispositions de l’Acte uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière et du nouveau système comptable OHADA (SYSCOHADA), qui doit constituer l’unique référentiel comptable en vigueur dans les pays membres, sont fixées au 1er janvier 2018, s’agissant des comptes individuels des entités, et au 1er janvier 2019 pour les comptes consolidés, les comptes combinés et les états financiers en normes IFRS.

L’objectif visé par cet Acte uniforme est d’adapter les règles comptables et financières régissant les entreprises œuvrant dans l’espace OHADA aux évolutions de la normalisation comptable internationale, dans le respect du contexte juridique et économique des Etats membres.

Cet Acte uniforme comporte l’ensemble de la réglementation comptable jugée adaptée à la situation des entreprises de l’espace et à l’évolution des techniques comptables. Il forme un tout cohérent et indissociable comprenant le dispositif juridique, le dispositif comptable, le plan de fonctionnement des comptes, les approfondissements techniques, la comptabilité des trésoreries.

En outre, cet œuvre de l’OHADA est bâti sur une approche de gestion d’entreprise. Ainsi, il maintient un système minimal de trésorerie pour les petites entités économiques. Il reconnait encore la spécificité comptable des secteurs réglementés. Il pose l’obligation pour toute entité inscrite à une bourse des valeurs ou faisant appel public à l’épargne de souscrire des états financiers en normes internationales d’information financière (IFRS), et aussi leurs états financiers individuels en normes SYSCOHADA ou selon le référentiel comptable spécifique à leurs activités.

L’Acte uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière prévoit enfin des mesures transitoires afin d’assurer le passage vers le nouveau référentiel révisé.